Le Temps des médias: numéros sur l’histoire de la jeunesse et de la musique

Deux numéros intéressants de la revue Le temps des médias:

1. Oyez jeunesse !

« En interrogeant, au fil de l’Histoire, l’élaboration de médias destinés spécifiquement aux jeunes, Le Temps des médias se propose de réinterroger l’histoire des représentations de la jeunesse dans les sociétés. L’histoire des médias pour la jeunesse est indissociable de celle de l’enfant et de la place accordée à celui- ci. Dans un premier temps, ce sont bien sûr les imprimés : pour la fin du XVIIIe et le XIXe siècles, on peut se demander quelle est l’ampleur des images destinées aux enfants au sein des maisons de production de l’imagerie populaire. Au XXe siècle, les médias pour la jeunesse prennent à nouveau une part active à l’innovation dans le paysage de la presse écrite : ils permettent, dans l’entre-deux-guerres, l’acculturation de la bande dessinée.

Les traditions laïques et religieuse nourrissent parallèlement ces innovations, puis, avec l’explosion de la presse magazine de nouveaux éditeurs se lancent sur ce marché. L’arrivée de l’image en muvement, puis du son, a permis de diversifier les médias pour la jeunesse. Le dossier étudie comment ces offres plurimédiatiques sont élaborées pour le public jeune. Enfin, pour la période plus récente, la jeunesse s’approprie rapidement les nouveaux médias. Les études de pratiques permettent de faire un premier point sur ces usages. »

Dossier coordonné par Claire Blandin et Françoise Hache-Bissette. n°21, Hiver 2013 / 2014.

2. Les mondes de la musique

« La musique est un univers déconcertant : phénomène immatériel et éphémère, elle est liée à la matérialité d’objets, à l’action et la coprésence d’individus, à l’activité de lieux dédiés dont la réunion seule lui permet d’apparaître à la fois événement unique et patrimoine en voie de constitution. Ces objets, ces personnes, ces lieux, sont partie intégrante du processus de médiation qui fait advenir la musique indissociable de la médiatisation qui en rend compte à des fins de toute nature : commerciales, esthétiques, politiques. Cette médiatisation façonne la « vie musicale », nourrit une relation étroite entre l’univers abstrait des sons et des émotions et le monde des médias, fait de textes, de paroles, de machines et d’images. C’est pourquoi, il n’est pas excessif d’affirmer que les mondes de la musique sont aussi des mondes de papiers, de techniques et d’images, étroitement liés les uns aux autres. »

Dossier coordonné par Hélène Eck et Caroline Moine. n°21, Printemps 2014.


Anaïs Fléchet

I’m an associate professor in contemporary history at the University of Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines) and a junior partner at the Institut Universitaire de France. My research focuses on Brazilian music in the 20th century, on musical circulations in the Atlantic Area and on the history of music festivals. I published several books and articles on these subjects, including: Littératures et musiques dans la mondialisation (Publications de la Sorbonne, 2015, co-edited with M.-F. Lévy) ; Si tu vas à Rio. La musique populaire brésilienne en France au XXe et XXIe siècle (Armand Colin, 2013) ; Une histoire des festivals XXe-XXIe siècles (Publications de la Sorbonne, 2013, co-edition).

More Posts

This entry was posted in calls / actualités, dates, français and tagged , , , , , by Anaïs Fléchet. Bookmark the permalink.

About Anaïs Fléchet

I’m an associate professor in contemporary history at the University of Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines) and a junior partner at the Institut Universitaire de France. My research focuses on Brazilian music in the 20th century, on musical circulations in the Atlantic Area and on the history of music festivals. I published several books and articles on these subjects, including: Littératures et musiques dans la mondialisation (Publications de la Sorbonne, 2015, co-edited with M.-F. Lévy) ; Si tu vas à Rio. La musique populaire brésilienne en France au XXe et XXIe siècle (Armand Colin, 2013) ; Une histoire des festivals XXe-XXIe siècles (Publications de la Sorbonne, 2013, co-edition).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *