Black Feminism et Antiquité dans la pop-music

Ces dernières années, l’Antiquité classique s’est frayée un chemin dans tous les aspects des musiques pop et urbaines : les héros de l’Antiquité et l’architecture classique sont omniprésents dans les paroles, les clips ou sur scène. Ce sont notamment les chanteuses blanches qui se sont approprié des schémas hérités de l’histoire de l’art et du péplum : Katy Perry incarne Cléopâtre, Lady Gaga et Kylie Minogue se disputent Aphrodite… Dans un mouvement parallèle, on repère également de plus en plus fréquemment l’Antiquité dans la communication de chanteuses de couleur, où elle se charge souvent d’un message politique. C’est notamment le cas chez Solange Knowles avec son clip pour Don’t touch my hair, paru en octobre 2016 et à l’origine de mes réflexions sur la question (lire mon premier post sur la question ici).

Continue reading

Serge G. An International Conference on Serge Gainsbourg (CfP, Deadline: 17 Dec. 2017)

SergeGIn 1989, a survey of French cultural taste revealed that Serge Gainsbourg was both one of the most popular singers and yet a near outcast in his native country. When he died, two years later, President Mitterrand called him “our Baudelaire, our Apollinaire”, claiming he had “elevated chanson to the level of art”. But he might just as well have acknowledged Gainsbourg as the first artist to top the British charts with a single in a foreign language. With the hindsight of almost thirty years, one thing is, in any case, certain: sampled by Beck, De La Soul, Massive Attack and Fatboy Slim, remixed by Howie B. and David Holmes, translated by Mick Harvey and covered by Iggy Pop, Donna Summer, Portishead, Madeleine Peyroux, the Pet Shop Boys and Franz Ferdinand, “the man with the cabbage head” remains the Francophone songwriter whose contribution to the international appeal of French popular music has been the most significant in the post-war era. Continue reading

Colloque: Rock & violences en Europe 1955-1990 (Rouen, 1er-3 juin 2017)

Rock et violences en Europe est un colloque international qui s’inscrit dans une problématique émergente associant historiens, spécialistes des mouvements de jeunesse, musicologues, sociologues et professionnels du spectacle vivant. Cette manifestation est la première d’une série de deux colloques, dont le deuxième volet aura lieu en 2019 au département d’Histoire de l’Université d’État de Californie, Long Beach (États-Unis). Le premier volet à Rouen (1er au 3 juin 2017) concentre sa problématique sur l’Europe tandis que le second volet, à partir du même thème, s’attachera à la situation des Amériques. Il s’agit à travers ces deux manifestations de comprendre la place du rock dans la culture contemporaine et d’en préciser la portée et l’impact dans nos sociétés. Il s’agira également à partir d’un thème percutant d’envisager la part de légendaire qui entoure le mythe de la musique rock. L’association entre rock et violence, dans ce qu’elle possède de fantasmée et d’artificiellement construite, est cependant une donnée qui a traversé l’histoire de cette musique dans la deuxième partie du xxe siècle et que, d’une certaine manière, les événements dramatiques du Bataclan ont souligné de manière extrêmement tragique.

Continue reading